MES TATOUAGES

"Tatouée et bien élevée..."

 

Alors que le mondial du tatouage se déroulait ce week-end à Paris, j'ai décidé de parler de mon amour pour cet Art encore si controversé. Car bien que les mentalités évoluent, et dans ma petite ville du nord, la vision que les gens ont du tatouage reste encore très largement faussée. Etant kiné, je suis tous les jours confrontée au regard de mes patients sur mes tatouages et aux diverses questions gênantes et remarques déplacées. Certains aiment tandis que d'autres détestent et vous le font savoir...

Malgré cela, je les adore et ne m'imagine plus sans eux. Ils font partie de moi au point où je ne les vois même plus... 

 

Le tatouage, une fascination depuis bien longtemps...

 

J'ai passé mon enfance devant MTV entre "Les papas du Rock" qui ont développés mes goûts musicaux, et Miami Ink ! J'étais fascinée par le fait de se faire graver dans la peau quelque chose d’indélébile. À cette époque, je n'aurais jamais imaginé être moi même tatouée un jour car la douleur m'a toujours rebutée. 
Puis j'ai grandi, tout comme cette envie de tatouage qui ne cessait de s'amplifier. Mes études de kiné et les stages à l'hôpital m'ont poussé à patienter encore un peu avant de sauter le pas. 

Que representent mes tatouages?

J'ai commencé par un mandala entremêlé de pivoines. Celui ci est purement esthétique mais a beaucoup de sens pour moi puisqu'il marque un aboutissement professionnel (la création de mon cabinet). C'est un peu comme si je rentrais dans le monde adulte et pouvait enfin passer à l'acte. J'étais prête et sûre de ce que je voulais. 
Ensuite, 2 petits sont arrivés: le mot "Serendipity" (calligraphie trouvée sur le site Dafont) puis une petite ancre (symbole du rattachement à sa famille) sur mon poignet droit. 
Depuis le début, j'avais pour idée de fermer ma manchette! Ce fut chose faite avec ce crâne. J'ai une certaine fascination pour le corps humain, pour moi le crâne n'a rien de morbide. Je trouve le crâne si énigmatique... Même si cela peut paraître difficile à comprendre. 
C'est le tatouage qui m'a valu le plus de remarques négatives et pourtant c'est celui que j'espère depuis toujours. Le fait qu'il puisse déranger n'y change rien. 
C'est par la suite une grosse pivoine plus réaliste qui est venue combler davantage ma manchette au niveau de ma main. Aucune signification particulière! 
Idem pour le tatouage à l'arrière de mon bras droit. Il représente un brin d'Olivier et un brin de fleurs disposés en couronne. 

Mes tatoueurs, la douleur, etc...

 

Le mandala et le crâne de ma manchette ont été réalisés par Junior chez FOV Tattoo dans le vieux Lille. Ces tatouages ont été les plus douloureux puisque ce sont ceux dont les traits sont les plus épais. 
La pivoine sur ma main ainsi que les brins de fleurs ont été réalisés par Norako. Ils ne m'ont pas fait mal par rapport aux autres. (Ça piquait mais c'est tout!)
Je pense dans tous les cas que la douleur ne doit pas être un frein lorsqu'on désire réellement un tatouage.
Je repasse sous les aiguilles d'ici un peu plus d'un mois et je suis déjà toute excitée. Il s’agira de mon premier tatouage en couleurs! 

Instagram: gabrielle_modexlifestyle

 

Follow

Contact: gabrielle@modexlifestyle.fr